Retour

Choisir son professionnel de l'immobilier

Vous projetez de vendre une maison ou un appartement ?

Les enjeux sont nombreux. Ils sont d’abord d’ordre financier tant les sommes sont importantes. La règlementation est également complexe : comment calcule-t-on la superficie d’un logement ? Quels sont les diagnostics obligatoires ? Sans parler des démarches administratives et notariales.

Un professionnel de l’immobilier peut vous garantir d’être serein jusqu’à l’accomplissement de la vente.
Mais comment le choisir ?
Nous vous donnons huit conseils pour confier la vente de votre bien à un bon professionnel de l’immobilier.

Combien de professionnels ?

Afin de multiplier vos chances de vendre votre bien rapidement, vous pouvez être tenté de signer des mandats de vente simples (différent du mandat exclusif) avec plusieurs agences.
Vous avez raison dans la mesure où chacune d’elle devra tout mettre en œuvre pour aboutir dans les meilleurs délais.
Attention cependant !
Faire appel à de trop nombreuses agences peut signifier aux acheteurs potentiels que votre bien est difficile à vendre. Cela peut susciter le doute et générer des négociations plus âpres.
Nous vous conseillons donc de choisir un ou deux professionnels avec lesquels vous aurez établi un rapport de confiance.

Une agence à proximité

Un professionnel de l’immobilier local aura une bonne connaissance du marché. Les prix variant parfois d'une rue à l'autre dans les grandes villes, il est préférable qu’elle soit située dans le quartier où se trouve le bien. Et par ailleurs, les acheteurs potentiels contacteront en priorité les professionnels de l’immobilier situés dans leurs secteurs de prédilection. En zones rurales, vous pouvez en choisir une dans un rayon de 10 à 30 km.

Le professionnalisme de l’agent.

Comment le mesurer ?
Un bon professionnel prend le temps de vous écouter et de vous conseiller, notamment sur :

Il prend soigneusement les mesures de votre logement et est capable de le décrire précisément.
Il estime rigoureusement le prix de votre bien en tenant compte de ses caractéristiques et des prix pratiqués localement.
Il a des références. N’hésitez pas à lui demander les ventes réalisées au cours des trois derniers mois ainsi que celles qui portaient sur des biens similaires au vôtre.

La mise en valeur de votre bien

Prenez le temps d’observer comment sont présentés les biens en vente.

Les garanties professionnelles et financières

La carte professionnelle

Le professionnel doit être titulaire d’une carte professionnelle délivrée (depuis le 1er juillet 2015) par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la ville où se situe son siège.
Elles sont désormais valables 3 ans (au lieu de 10 ans).

Un régime transitoire est toutefois prévu :
Les cartes délivrées avant le 1er juillet 2008 sont valables jusqu’à leur date d’expiration ;
Les cartes délivrées entre le 1er juillet 2008 et le 30 juin 2015 sont valables jusqu’au 1er juillet 2018.

Le renouvellement est notamment soumis à la justification du respect de l’obligation de formation professionnelle continue

La garantie financière

Elle est obligatoire pour les professionnels qui souhaitent « manier » des fonds, c’est-à-dire percevoir des fonds de tiers (mandants, locataires, copropriétaires…).

La notoriété et l’image du professionnel

Demandez des avis dans votre entourage ; effectuez des recherches sur Internet.

Le suivi

La question du suivi (feedback) est essentielle.
Comment le professionnel a-t-il l’habitude de tenir informé au fur et à mesure ses clients de l’avancement de leur projet : publications, contacts sortants et entrants, visites ?
Certain vous proposeront un espace privé sur leurs sites Internet. Il vous donne accès à toutes ces informations à partir de votre ordinateur, tablette ou smartphone. C’est un vrai plus à condition que l’actualisation de votre espace soit quotidienne. À vérifier…

Le montant de la commission

Le montant de la commission est libre. Il peut donc varier considérablement d’un professionnel à un autre.
Dans le cas d'une agence immobilière, il est normalement, clairement affiché et visible de l’extérieur.
Ce montant se situe généralement entre 3 et 8% du prix de vente.
Notez enfin qu’il peut également être différent en fonction du montant de la transaction.

Exemple de commission d’une agence :
3% pour un bien avoisinant les 400 000 €,
7% pour un autre bien dont la valeur est inférieure à 150 000 €.